Arthrose

Des thérapies prometteuses

Par
Christine Fallet -
Publié le 21/04/2020

Des avancées thérapeutiques se profilent enfin dans l’arthrose. De nombreuses molécules sont en développement, notamment les anti-NGF et la sprifermine dans la gonarthrose.

La prise en charge repose en première intention sur des mesures non pharmacologiques, comme l'activité physique

La prise en charge repose en première intention sur des mesures non pharmacologiques, comme l'activité physique
Crédit photo : Phanie

Lors du congrès français de rhumatologie fin 2018, ont été présentées les premières recommandations de la Société française de rhumatologie (SFR) sur la prise en charge pharmacologique de la gonarthrose, qui doivent être publiées prochainement. D’autres recommandations internationales de l’EULAR, de l’OARSI et de l’ACR ont aussi été émises en 2019 sur différents types d’arthrose. La prise en charge repose toujours en première intention sur des mesures non pharmacologiques : activité physique (marche, yoga, tai-chi), perte pondérale, aide à la marche…

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)