Ponction lombaire

Des aiguilles atraumatiques vraiment sans risque ?

Par
Pr Philippe Orcel -
Publié le 04/07/2018
infiltration

infiltration
Crédit photo : Phanie

Le risque de céphalée post-rachicentèse, voire de complication plus sévère (thrombophlébite cérébrale par exemple), après les infiltrations épidurales est une préoccupation quotidienne du rhumatologue. Le risque pour les rhumatologues est double : pénétrer dans le sac dural avec une aiguille à pointe acérée et à biseau tranchant et entraîner une fuite persistante de liquide céphalorachidien (LCR) par la palie du sac dural après le retrait de l’aiguille. De nombreux dispositifs moins vulnérants ont fait l’objet d’évaluations avec une qualité méthodologique variable.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?