Lupus systémique

De nouvelles cibles thérapeutiques  Abonné

Publié le 11/12/2014

Deux études sur des anti-IL6 ont été présentées. La première est une étude portant sur le sirukumab dans la néphrite lupique active (1). Le critère principal était le pourcentage de réduction de la protéinurie à 24 semaines. Ainsi, 21 patients ont reçu le sirukumab et 4 patients le placebo. À 24 semaines, il n’y avait pas d’amélioration de la protéinurie dans le groupe sirukumab. De plus, près de 50 % des patients sous sirukumab ont présenté un effet indésirable grave à type d’infections. Le développement du sirukumab a donc été arrêté dans cette indication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte