Le taux de cortisol matinal associé à un questionnaire

Un premier biomarqueur identifie les garçons à risque de dépression majeure  Abonné

Publié le 18/12/2014
1418870445571664_IMG_143597_HR.jpg

1418870445571664_IMG_143597_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

« Nous avons maintenant un moyen très concret d’identifier des garçons adolescents hautement susceptibles de développer une dépression clinique. Ceci nous aidera à cibler stratégiquement les préventions et les interventions pour ces individus, avec l’espoir que cela pourra réduire leur risque d’épisodes dépressifs graves et les conséquences durant la vie adulte », précise le Pr Ian Goodyer (Université de Cambridge, Royaume Uni) qui a dirigé l’étude publiée dans les « Proceedings of the National Academy of Sciences ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte