Moins d'effets secondaires

Un nouvel antipsychotique testé dans la schizophrénie  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 19/05/2020
Une nouvelle molécule, qui ne cible pas les récepteurs de dopamine D2, semble efficace dans le traitement de la schizophrénie, sans les effets secondaires habituels des anti-psychotiques. Ces travaux invitent à s'intéresser au rôle des récepteurs associés à une trace amine.
Les récepteurs TAAR1 une cible prometteuse à explorer

Les récepteurs TAAR1 une cible prometteuse à explorer
Crédit photo : Phanie

Un nouvel antipsychotique, non bloqueur dopaminergique, pourrait s'avérer prometteur dans le traitement de la schizophrénie, en évitant les effets secondaires induits par les antipsychotiques actuels, notamment le syndrome extrapyramidal, démontre une étude publiée dans « the New England Journal of Medicine », avec le soutien de la firme Sunovion Pharmaceuticals. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte