Santé mentale : former les généralistes est « impératif et urgent », plaident deux députées

Par
Marie Foult -
Publié le 18/09/2019

Crédit photo : AFP

« Je ne m'attendais pas à cela, mais la situation est encore plus accablante que dans les EHPAD ». Les mots de la députée Caroline Fiat (LFI, Meurthe-et-Moselle) donnent le ton du rapport sur l'organisation territoriale de la santé mentale présenté ce mercredi 18 septembre en séance publique à l'Assemblée nationale, et rédigé conjointement avec la députée Martine Wonner (LREM, Bas-Rhin).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?