Réseaux sociaux : au-delà de 3 heures par jour, le risque de trouble du comportement augmente chez les ados 

Par
Damien Coulomb -
Publié le 11/09/2019

Crédit photo : PHANIE

À partir de 3 heures de temps passé sur les réseaux sociaux, les adolescents s'exposeraient à un surrisque de troubles du comportement dits « intériorisés », caractérisés par des symptômes anxio-dépressifs, un sentiment d'épuisement chronique et des difficultés adaptatives, selon les résultats d'une étude de cohorte longitudinale publiée dans le

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)