Refus de CMU-C et d'ACS : psychiatres et gynécologues épinglés après un « testing » par le Défenseur des droits

Par
Marie Foult -
Publié le 29/10/2019

Crédit photo : Phanie

Alors que la CMU-C et l'aide à la complémentaire santé (ACS) doivent fusionner ce 1er novembre en un dispositif unique (la complémentaire santé solidaire), le Défenseur des droits révèle dans une enquête* que les patients bénéficiaires de ces aides se voient plus

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)