Passé et futur du valproate chez la femme  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 24/03/2020

Le valproate (VPA) est prescrit depuis 1966, d’abord dans l’épilepsie puis, 2 ans plus tard, dans les troubles bipolaires. Ses effets indésirables neurologiques, hépatiques, pancréatiques, métaboliques ont été rapidement connus, suivis du risque de tératogénicité, dose-dépendant, avec des malformations diverses dominées par le spina bifida.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte