Antidépresseurs ou psychothérapie

Le Pet-scan pourrait guider le choix dans la dépression  Abonné

Publié le 17/06/2013

« SI CES RÉSULTATS sont confirmés dans des études prospectives, les Pet-scan de l’activité insulaire antérieure pourraient être utilisés en clinique pour orienter vers des décisions thérapeutiques initiales plus efficaces », déclare le Dr Helen Mayberg, neurologue a l’Université Emory d’Atlanta, qui a dirigé cette étude publiée dans « JAMA Psychiatry ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte