À qui la faute ?

Le mythe de la mère toxique  Abonné

Publié le 13/12/2018
mère toxique

mère toxique
Crédit photo : PHANIE

Alors quoi, nous, les psychanalystes, nous accuserions les mères ? Il paraît que nous les traitons de « mère toxique » en les rendant coupables de la pathologie de leur enfant. Certes, l’idée existe, mais elle n’a rien d’analytique : notre principe de neutralité bienveillante nous interdit d’accuser et, de toute façon, la cause est pour nous d’abord interne au psychisme. Nous sommes pris dans un mythe qu’il s’agit d’explorer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte