La piste inflammatoire  Abonné

Publié le 11/12/2012

L’HYPOTHÈSE d’un lien entre inflammation et dépression a été soulevée il y a plusieurs années et aujourd’hui il existe de plus en plus d’arguments en ce sens. On sait ainsi que, au cours d’un épisode dépressif majeur, il existe un emballement de l’axe hypothalamo-hypophysaire avec élévation du cortisol et activation de cytokines pro-inflammatoires comme l’IL1 et l’IL2 et ces dernières apparaissent diminuer les taux de sérotonine et de dopamine. Ainsi l’injection d’endotoxine de E.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte