Entretien avec un psychiatre du CH Gérard Marchant de Toulouse

Dr Radoine Haoui : « Après la vague épidémique, nous craignons une deuxième vague psychiatrique »  Abonné

Par
Béatrice Girard -
Publié le 30/04/2020
Psychiatre au CH Gérard Marchant de Toulouse, le Dr Radoine Haoui, également président de la conférence régionale des présidents de CME, alerte sur le risque de « deuxième vague psychiatrique » en raison du confinement et de l'isolement social.

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Comment s’est organisé le suivi à distance des patients en psychiatrie depuis le début du confinement ?

Dr RADOINE HAOUI : Nous coordonnons 40 structures de prises en charge psychiatriques en Haute-Garonne sous forme de CMP [centre médico-psychologique], de CATTP [centre d'accueil thérapeutique à temps partiel], d’hôpitaux de jour et d’appartements thérapeutiques, pour une file active de 14 000 patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte