Une adolescence vagabonde

Arthur Rimbaud : on ne part pas  Abonné

Publié le 14/12/2017
Rimbaud

Rimbaud
Crédit photo : AFP

S’il y avait un adolescent, s’il est une figure littéraire de l’adolescence, « un génie incarné de la jeunesse », c’est bien Arthur Rimbaud (AR), qui nous a rapporté quelques secrets de cet âge cartilagineux où il faut tenter de contenir jusqu’à épouser sa croissance, cette fièvre du temps dans la vie, où il faut supporter l’étrange télescopage du passé et du futur sur la crête du présent. Cette période où émergent en même temps « les boutons et la poésie » c’est-à-dire le sexuel et l’idée de la mort pourrissante en même temps que l’esthétique et l’éthique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte