Hypertension

Une efficacité significative  Abonné

Publié le 30/01/2014

L’HTA est le facteur de risque cardiovasculaire le plus souvent retrouvé chez les sujets souffrant d’un syndrome d’apnée du sommeil. Les résultats d’une récente étude (1) montrent que les traitements des apnées par pression positive diminuent significativement la pression artérielle des sujets qui ont une HTA réfractaire ; l’amplitude de la diminution de la PA n’est pas considérable mais elle est significative et participe à diminuer le risque cardiovasculaire.

Entretien avec le Pr Jean-Louis Pepin, service EFCR/pneumologie, CHU de Grenoble.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte