En reconditionnant les transplants récusés

Une bouffée d’espoir pour la greffe de poumon

- Publié le 19/03/2009
- Mis à jour le 19/03/2009

PRÈS D’UNE quarantaine de patients sur liste d’attente pour transplantation pulmonaire décèdent chaque année en France faute de greffons disponibles. Comment remédier à la pénurie d’organes ? Quand environ 80 % des greffons pulmonaires sont récusés, n’y aurait-il pas moyen de jouer sur les critères d’acceptabilité ? Taraudé par cette question, le Dr Redha Souilamas, chirurgien thoracique à l’hôpital européen Georges Pompidou (HEGP), à Paris, a été convaincu par une méthode développée en Suède.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?