Cas clinique

Une allergie à un animal de compagnie…

Par
Guy Dutau -
Publié le 22/10/2019

Charles, 8 ans, vient un week-end sur deux chez son père et y a développé une allergie. Un petit animal très allergisant et responsable d'allergies par procuration voire de sensibilisations occultes est rapidement mis en cause.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les animaux de compagnie que les anglo-saxons classent sous le terme générique de « pets » ou « pets animals » sont la cause d’allergies multiples, surtout de conjonctivites, de rhinites et d’asthme. Ce sont des animaux aussi familiers et divers que les chats, les chiens, les cobayes, les hamsters, les souris, et même les chevaux. L’observation qui fait suite illustre cet important chapitre de la pathologie allergique. Tous les âges sont concernés, principalement les enfants.

Une famille recomposée

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)