En prévention primaire

Un modeste effet anti-cancer de l'aspirine à faible dose

Par
Pascale Solere -
Publié le 15/04/2019
aspirine

aspirine
Crédit photo : Phanie

Ce sont les études menées en cardiovasculaire qui ont les premières suggéré que de faibles doses d'aspirine réduisaient le risque de cancer de façon temps dépendante. Qu'en est-il dans le cancer du poumon ? Des études cas contrôle plaident un impact significatif de l'aspirine sur le risque de cancer pulmonaire mais les méta-analyses se sont avérées négatives. Quand l'analyse poolée des études randomisées ayant un suivi long (20 ans) met en évidence une réduction de la mortalité par cancer pulmonaire.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?