Une alternative à l’expectoration induite

Un « asthmotest » permettrait de déterminer plus facilement en pratique les sous-types de la maladie  Abonné

Par
Benjamin Leclercq -
Publié le 23/01/2020
La professeure belge Florence Schleich et son équipe ont mis au point une technique plus simple et accessible que l’expectoration induite pour classifier les sous-types de l’asthme. L’appareil, en cours de miniaturisation, pourrait grandement simplifier la pratique des pneumologues et améliorer la prise en charge.
La professeure Florence Schleich, du CHU de Liège, récompensée pour sa recherche sur l'asthme

La professeure Florence Schleich, du CHU de Liège, récompensée pour sa recherche sur l'asthme
Crédit photo : AstraZeneca Foundation

Souffler dans le ballon pour mieux connaître son asthme ? C’est le dispositif inédit inventé par une pneumologue de la clinique de l’asthme du CHU de Liège, qui planche sur la question de la classification des sous-types de l’asthme depuis près de 10 ans. « Notre idée était de trouver une alternative simplifiée à la technique pratiquée aujourd’hui, celle par expectoration induite, explique Florence Schleich.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte