Scanner en surveillance post-op : pas évident  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 18/10/2018

Les meilleures chances de survie pour les patients atteints d’un carcinome bronchique non à petites cellules (CBNPC) sont offertes par la chirurgie. Néanmoins, la survie à 5 ans varie, selon les stades, de 20 à 70 %. La cause principale de décès de ces patients opérés est soit la récidive soit la survenue d’un deuxième cancer bronchopulmonaire. Les récidives sont plus fréquentes dans les deux premières années qui suivent la chirurgie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte