Bon usage des antibiotiques

Prescrire mieux, moins et moins longtemps  Abonné

Publié le 05/03/2015

« Pour différencier une étiologie bactérienne d’une étiologie virale, on dispose désormais, du moins à l’hôpital, de nouveaux outils diagnostiques : tests viraux et procalcitonine, résume le Dr Jonathan Messika, CHU Louis Mourier. Les PCR sur sécrétions se démocratisent. Elles sont désormais très largement utilisées à l’hôpital ». Ces tests ciblent l’intégralité des virus respiratoires, dont les plus pourvoyeurs de complications : (virus grippal, virus respiratoire syncytial (VRS), adénovirus, métapneumovirus...).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte