Même taux de recollement et moins de récidives après simple observation

Pneumothorax primaire non compliqué : pas d’avantage au drainage systématique  Abonné

Par
Pascale Solere -
Publié le 20/04/2020

Malgré le manque de données démonstratives, le drainage à l’aiguille ou par drain est recommandé par plusieurs sociétés savantes dans le pneumothorax primaire non compliqué. Une étude Australienne a voulu documenter ce parti pris. Ses résultats sont sans appel : la simple observation ne fait pas moins bien en termes de re-expansion avec, cerise sur le gâteau, moins de récidives à 1 an (1).

Crédit photo : phanie

Dans les pneumothorax secondaires et/ou associés à une détresse respiratoire, le drainage s’impose. En revanche, dans les pneumothorax primaires spontanés sans grand retentissement respiratoire mais d’ampleur modérée à importante, peut-on se passer de drainer ? Telle est la question que s’est attachée à explorer une étude randomisée comparant drainage versus simple observation (1).

Une étude randomisée multicentrique centrée sur des patients jeunes

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte