Perspectives  Abonné

Publié le 09/02/2012

Un stimulateur du nerf grand hypoglosse dérivé d’un stimulateur cardiaque semble améliorer la fonction respiratoire en cas d’apnées du sommeil (1). Une dizaine de centres américains et européens, dont l’hôpital Foch en France, évaluent actuellement ce dispositif. Enfin, un nouveau dispositif nasal de pression positive expiratoire (EPAP) a été récemment évalué (2). Ce dispositif à usage unique comporte une simple valve mécanique avec une résistance inspiratoire très faible et une résistance expiratoire élevée. Il est appliqué sur chaque narine, un adhésif assurant l’étanchéité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte