Infection pulmonaire aigüe

Orientation en urgence du patient  Abonné

Par
Publié le 06/03/2017

Le diagnostic d’une infection pulmonaire aiguë peut s’avérer difficile. Des signes d’infection systémique (fièvre, syndrome de réponse inflammatoire systémique) s’associent classiquement à des signes fonctionnels respiratoires (toux, expectoration, dyspnée, douleur thoracique) et des signes physiques (syndrome de condensation, crépitants…). Mais parfois, la présentation clinique peut être trompeuse notamment chez le sujet âgé chez qui une confusion ou une décompensation d’une comorbidité peut être au premier plan (1,2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte