Des « BPCO like » à spirométrie normale

Même non obstructive, la bronchite chronique favorise le déclin respiratoire

Par
Pascale Solere -
Publié le 30/03/2020

La bronchite chronique, sans obstruction pulmonaire ni asthme, impacte-t-elle la morbidité pulmonaire ? Pour étudier cette question qui reste débattue, une équipe a analysé une cohorte américaine de plus de 20 000 adultes. Ses résultats suggèrent que les bronchites chroniques, en particulier chez les fumeurs, sont associées à un surrisque de déclin respiratoire, et d'hospitalisations ou décès pour pathologie respiratoire basse.

Crédit photo : phanie

La bronchite chronique est considérée comme un phénotype de bronchopneumopathie obstructive (BPCO). Néanmoins, certaines ne sont associées à aucune obstruction. Y a-t-il un continuum systématique entre BPCO et bronchite chronique non obstructive ? La question reste ouverte. Pour y voir plus clair, une équipe américaine s’est attachée à analyser l’impact pulmonaire à long terme de ces bronchites dans une vaste cohorte américaine (1).

Une vaste cohorte américaine

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)