Insuffisance cardiaque

L’intérêt du télésuivi des pressions pulmonaires  Abonné

Publié le 28/05/2015
Chez les patients traités de façon optimale selon les recommandations, on observe une réduction...

Chez les patients traités de façon optimale selon les recommandations, on observe une réduction...

L’essai CHAMPION publié en 2011 avait pour objectif d’étudier l’intérêt d’une surveillance continue ambulatoire des pressions pulmonaires (PP) par un capteur de pression micro-électromécanique sans fil, définitivement implanté dans les vaisseaux pulmonaires (CardioMEMS, [1]). Cette étude a randomisé 550 patients ayant une insuffisance cardiaque (IC) de classe NYHA III (depuis plus de 3 mois, quelle que soit leur fraction d’éjection ventriculaire gauche, [FEVG]) après implantation du dispositif, 270 dans le groupe traité et 280 dans le groupe contrôle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte