L’IA pour améliorer la quantification automatisée

Par
Antoine Dalat -
Publié le 06/05/2019

L’arrivée de l’intelligence artificielle pourrait améliorer la quantification automatisée par scanner des pneumopathies interstitielles diffuses (PID). En particulier en ce qui concerne la prédiction de la sévérité de la maladie et son évolution. «  En l’absence de biomarqueur, il y a des patients pour lesquelles on ne sait pas s’il est opportun de délivrer un traitement – pouvant se révéler efficace mais non dépourvu d’effets secondaires parfois pénibles », souligne le Pr Pierre-Yves Brillet (Bobigny).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?