Un symptôme à prendre en compte

Les sexes ne sont pas égaux en matière de dyspnée  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 02/03/2020
Les différences anatomiques entre hommes et femmes se traduisent par des différences fonctionnelles. Il y a une discordance entre l’effort demandé et la réponse ventilatoire et mécanique, ce qui entraîne une dyspnée plus importante à l’effort chez la femme. Cela s’amplifie dans des conditions pathologiques comme la BPCO.

Crédit photo : PHANIE

La dyspnée est un symptôme qui ne doit pas être négligé, en particulier chez la femme. L’interrogatoire est important pour en préciser les caractéristiques et en comprendre le mécanisme. Or la dyspnée n’est pas facile à définir. Il s’agit d’une perception anormale et désagréable de la respiration, mais elle varie grandement d’un sujet à un autre et le vocabulaire pour l’exprimer est lui aussi divers et peu spécifique, avec notamment des différences entre les genres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte