Un vivier pour la recherche en pneumologie

Les registres à l’épreuve de l’intelligence artificielle  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 05/05/2020
Les données recueillies par les nombreux registres et cohortes qui ont été développés en pneumologie vont pouvoir nourrir les applications de l’intelligence artificielle.

Crédit photo : phanie

Les registres français HTAP et sommeil sont les plus importants au monde

Les registres français HTAP et sommeil sont les plus importants au monde
Crédit photo : phanie

La pneumologie s’est enrichie de nombreux registres, observatoires, base de données sur des pathologies spécifiques, certains ayant un objectif orienté recherche et épidémiologie, d’autres constituant des outils d’amélioration des pratiques et d’études en vie réelle. Il existe de nombreux registres concernant la BPCO (Palomb, Colibri, etc.), l’asthme (Ramses pour le groupe Asthme et Allergie de la SPLF, etc.), sans oublier le remarquable registre français d’HTAP qui, avec plus de 13 000 patients, constitue le plus grand du monde dans ce domaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte