Vers une fiche de route personnalisée pour le traitement

Les maladies respiratoires varient avec le cycle menstruel  Abonné

Publié le 12/11/2012
1352686649387651_IMG_93404_HR.jpg

1352686649387651_IMG_93404_HR.jpg

LA CHRONOTHÉRAPIE a le vent en poupe. Il nous semblera peut-être naturel demain de demander à une patiente asthmatique d’établir un calendrier des crises en lui recommandant d’y inscrire soigneusement la date de ses règles. Une étude norvégienne menée chez près de 4 000 femmes régulièrement réglées constate que les symptômes respiratoires varient en fonction du cycle, avec deux pics proéminents, l’un en milieu de phase lutéale et l’autre au milieu de phase folliculaire, avec une nette diminution autour de l’ovulation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte