Le port du masque chirurgical en continu sans danger pour les patients BPCO  Abonné

Par
Publié le 05/10/2020

Crédit photo : Phanie

Le port en continu de protections, tels que les masques chirurgicaux, constitue-t-il un risque pour les patients ayant une fonction pulmonaire dégradée, et notamment les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère ? Jusqu'à présent, seules des études observationnelles et épidémiologiques soutenaient le rapport bénéfice/risque de l'utilisation du masque chirurgical pour de tels patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte