Dans les Andes, à plus de 3 000 m d’altitude

La médecine de haute voltige  Abonné

Publié le 04/11/2013
1389174809468895_IMG_114831_HR.JPG

1389174809468895_IMG_114831_HR.JPG
Crédit photo : Valérian Mazataud

SIX HEURES en 4X4 sont nécessaires à Cesar Yesquen Puican pour se rendre à son lieu de travail dans le nord du Pérou. Destination ? Kañaris, où l’entreprise minière canadienne Candente Copper développe un projet à 3 000 mètres d’altitude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte