Journée mondiale de la BPCO : une prise en charge globale pour casser le cercle vicieux

Par
Publié le 16/11/2016
bpco

bpco
Crédit photo : PHANIE

L'enquête sur la qualité de vie des patients conduite par l’institut NXA pour l'association BPCO, à l’occasion de la journée mondiale, témoigne du fardeau de la pathologie : 93 % des 356 adhérents de l’association interrogés font part d’un quotidien aux complications multiples. « La BPCO a un impact sur la psychologie. Elle réduit l’autonomie : trois quarts des personnes ont des difficultés à monter deux étages. Pour 30 %, leur situation financière s’est dégradée et un tiers a dû s’arrêter de travailler à cause de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)