Il n’y a pas de petit tabagisme

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 29/11/2018

On ne peut pas parler de « faible exposition au tabac ». Une étude récente a montré qu’une cigarette par jour expose à un risque qui est déjà la moitié de celui encouru avec 20 cigarettes par jour. Certains mécanismes délétères, en particulier la thrombose et la dysfonction endothéliale, interviennent de manière très sensible et très rapide.

Quant au tabagisme passif, il s’associe à une augmentation de 25 à 30 % du risque d’infarctus du myocarde.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?