Asthme sévère

Dix ans après l’anti-IgE, l’arsenal s’élargit  Abonné

Publié le 05/03/2015

L’allergie étant le facteur favorisant le plus anciennement connu, la première thérapie ciblée de l’asthme a été un anti-IgE, l’omalizumab (Xolair), agréé depuis 10 ans dans les asthmes sévères allergiques avec succès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte