BPCO

Deux valent mieux qu’un  Abonné

Publié le 31/03/2014

Les bronchodilatateurs inhalés ont démontré qu’ils améliorent la qualité de vie, augmentent la tolérance à l’effort (d’autant plus efficacement qu’ils sont associés à une réhabilitation respiratoire), diminuent le risque d’exacerbations et la dyspnée. Le premier bronchodilatateur disponible fut le salbutamol, d’action immédiate et de durée d’action de 3 heures. Puis arriva l’ère des bronchodilatateurs à longue durée d’action (demi-vie d’efficacité de 12 heures), dont les pionniers furent le salmétérol et le formotérol, à deux prises par jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte