IRM thoracique pondéré

Des indications qui s’élargissent

Publié le 19/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

L’exploration thoracique par IRM reste, à ce jour, un examen de spécialiste peu développé pour de multiples raisons. Entre autres, Le manque de disponibilité des machines, la difficulté de mise en place de protocoles standardisés, la nécessité de coopération complète du patient pour une durée de 20 à 30 minutes et les difficultés d’exploration du parenchyme pulmonaire. Elle présente des avantages par rapport au scanner en ce qui concerne l’imagerie fonctionnelle (diffusion), l’absence d’irradiation et une meilleure résolution en contraste.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?