Forme rare d'une pathologie fréquente

Des avancées dans l'asthme sévère

Par
Publié le 05/04/2017
Pr Magnan

Pr Magnan
Crédit photo : jean claude MOSCHETTI/REA

L'asthme sévère, qui concerne 5 % des patients, est resté longtemps une maladie orpheline, sans recours thérapeutique efficace en dehors des corticoïdes, avec leur cortège d'effets secondaires. L'arrivée il y a 10 ans de la première biothérapie, l'omalizumab, un anticorps monoclonal recombinant ciblant l'immunoglobuline E, a représenté une avancée majeure. L'arsenal thérapeutique devrait prochainement s'élargir avec la mise à disposition d'autres biothérapies. Plusieurs anti-IL5 ont en effet eu une autorisation de mise sur le marché et sont en attente de prix.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)