Activité physique et insuffisance respiratoire

Chercher une forme de sérénité plutôt qu’un record  Abonné

Publié le 05/03/2015
1425523352590098_IMG_148663_HR.jpg

1425523352590098_IMG_148663_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Une cinquantaine d’associations de la fédération française des associations et amicales de malades, insuffisants ou handicapés respiratoires (FFAAIR) existent en France, à l’échelle de la région ou du département. Elles représentent 18 000 malades insuffisants respiratoires. Formation, information, défense des droits des patients sont à leur programme. Ainsi que le réentraînement à l’effort. Selon l’association, diverses activités physiques sont proposées, de la marche au tir à l’arc, en passant par le yoga, le chant, l’aquagym, le vélo…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte