Remplacée par l’association CSI/B2-LDA

Bientôt la fin de la Ventoline ?

Par Dr Maia Bovard Gouffrant
Publié le 19/09/2019
- Mis à jour le 19/09/2019
Dans la version 2019 de ses recommandations, le Gina retoque notre bonne vieille Ventoline dans le traitement de l’asthme, pour lui préférer l’association formotérol/corticostéroïdes inhalés. Des recommandations qui ne manqueront pas de perturber médecins et patients, mais qui reposent sur une logique certaine et des arguments forts.
Les patients apprécient l’effet rapide du médicament

Les patients apprécient l’effet rapide du médicament
Crédit photo : PHANIE

Jusqu’à ces dernières recommandations du Gina (Global initiative for asthma), les bronchodilatateurs de courte durée d’action (B2-CDA) avaient une place de choix comme traitement de première intention, à la demande, chez des patients paucisymptomatiques, avec peu ou pas d’exacerbations, ainsi qu’en traitement de secours, dans toutes les situations d’asthme léger, modéré ou sévère. Il est désormais (1) préconisé de leur préférer, dans toutes ces cas de figure, chez les adultes et l

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?