Pandémie Covid-19 : la pneumologie face à une pneumopathie virale redoutable

Au front, l’hôpital transformé  Abonné

Par
Pascale Solere -
Publié le 05/05/2020
Fin janvier, l’hôpital Bichat accueillait le premier malade souffrant de Covid-19. Depuis, l’épidémie a touché de plein fouet le Grand Est avant de s’étendre et frapper l’Île-de-France. Pour y faire face, les hôpitaux se sont totalement réorganisés. En parallèle, penchés sur les malades, les médecins ont appris à mieux connaître la maladie.

Dans le Grand Est, dès le 2 mars les hôpitaux ont ouvert des lits et unités dédiées Covid-19. Fin mars, près de la moitié de l’hôpital de Mulhouse était dédiée au Covid-19 avec plus de 300 lits, dont 48 de réanimation. Grâce aux transferts de patients dans d’autres régions ou pays, et à l’apport de l’hôpital militaire de campagne installé fin mars avec 30 lits de réanimation, l’afflux de patients a pu être géré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte