Aux États-Unis, le coût des procédures alerte

Y a-t-il trop d’aérateurs transtympaniques posés en France dans l’otite séreuse ?  Abonné

Publié le 24/03/2014
1395760795508574_IMG_126012_HR.jpg

1395760795508574_IMG_126012_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

D’après une superméta-analyse publiée en ligne en janvier 2 014 dans la revue Pediatrics, les traitements chirurgicaux de l’otite séromuqueuse (OSM), adénoïdectomie d’une part, et pose d’aérateurs transtympaniques (ATT ou « yoyos ») d’autre part, n’apporteraient aucun bénéfice au-delà de 24 mois, même par rapport à l’abstention thérapeutique. Ce constat reste valable quel que soit l’aspect clinique considéré, notamment la durée de l’épanchement, les seuils auditifs et leurs séquelles fonctionnelles telles que le niveau de langage, le succès scolaire ou la qualité de vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte