Des victimes collatérales

Violences conjugales : les enfants aussi  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 09/12/2019
Les violences conjugales ont des répercussions majeures sur les enfants, avec un effet à long terme sur leur santé physique et psychique. Eux aussi doivent être repérés et protégés.
Un risque élevé de répétition des comportements violents dans les générations suivantes

Un risque élevé de répétition des comportements violents dans les générations suivantes
Crédit photo : Phanie

En France, quelque 145 000 enfants vivent dans un foyer où une femme (dans 90 % des cas) a déclaré subir une forme de violence, physique et/ou sexuelle. Mais on estime à 4 millions le nombre d’enfants qui seraient exposés aux violences conjugales, quelle qu’en soit la forme, physique, psychologique ou verbale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte