Ostéosynthèse en chirurgie pédiatrique

Vers une physionomie nouvelle  Abonné

Publié le 12/11/2013
1385726427463877_IMG_113443_HR.jpg

1385726427463877_IMG_113443_HR.jpg

1385726430463878_IMG_113444_HR.jpg

1385726430463878_IMG_113444_HR.jpg

1385726426463876_IMG_113442_HR.jpg

1385726426463876_IMG_113442_HR.jpg

1385726423463859_IMG_113439_HR.jpg

1385726423463859_IMG_113439_HR.jpg

1385726435463880_IMG_113446_HR.jpg

1385726435463880_IMG_113446_HR.jpg

1385726432463879_IMG_113445_HR.jpg

1385726432463879_IMG_113445_HR.jpg

1385726437463924_IMG_113454_HR.jpg

1385726437463924_IMG_113454_HR.jpg

1385726425463875_IMG_113441_HR.jpg

1385726425463875_IMG_113441_HR.jpg

1385726420463858_IMG_113438_HR.jpg

1385726420463858_IMG_113438_HR.jpg

LA CONSOLIDATION osseuse a fait l’objet d’une multitude de travaux de recherche ces vingt dernières années. Elle reproduit sous de nombreux aspects le processus embryologique de formation du tissu osseux. En effet, après la constitution, à partir de l’hématome fracturaire d’une trame mésenchymateuse celle-ci va être colonisée par des cellules. Cet ensemble donnera lieu dans un premier temps à la formation d’un cal cartilagineux qui va progressivement devenir un cal osseux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte