Aérateur transtympanique

Une oreille qui coule

- Mis à jour le 16/09/2009
1276109854F_600x_84445_IMG_18641_1253171963878.jpg

1276109854F_600x_84445_IMG_18641_1253171963878.jpg

1276109853F_600x_84444_IMG_18640_1253171961331.jpg

1276109853F_600x_84444_IMG_18640_1253171961331.jpg

Du pus

L’examen confirme l’existence de pus au niveau du méat auditif, que l’on nettoie « à peu près » avec des porte-coton. L’examen à l’otoscope (figure 1) permet de découvrir un tube bleu enchâssé dans un pus crème qui n’a pas d’odeur particulière, sur un fond rosé. La mère signale alors que Benjamin a eu une pose d’aérateurs transtympaniques 6 mois plus tôt pour une otite séreuse dépistée sur un retard de parole. Il s’agit donc d’une otorrhée sur aérateur transtympanique.

De quoi s’agit-il ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?