Une expertise INSERM pour améliorer la prise en charge de la dyspraxie  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 20/02/2020

Le trouble développemental de la coordination (TDC), aussi appelé dyspraxie, touche environ 5 % des enfants, mais reste cependant méconnu. Une récente expertise collective de l'INSERM, basée sur plus de 1 400 articles internationaux, propose des recommandations pour un meilleur diagnostic et une meilleure prise en charge de ce trouble très hétérogène qui touche l'habileté gestuelle et affecte la qualité de vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte