Une étude dans 22 services d’urgences  Abonné

Par
Publié le 19/11/2018

« En France, nous sommes en train de travailler sur de nouveaux outils de triage aux urgences des enfants fébriles, pour mieux identifier ceux qui relèvent d’examens ou d’un traitement spécifiques », explique la Pr Gras-Le Guen de Nantes. Ainsi, l’étude Diafever va débuter en novembre 2019 dans 22 services afin de tester un algorithme de stratification du risque d’infection grave et repérer les enfants à très bas risque infectieux. L’objectif est de leur éviter certains examens et antibiotiques inutiles pour leur proposer une simple surveillance à domicile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte