Douleur

Une anesthésie générale avant trois ans sans risque cognitif  Abonné

Par
Publié le 19/12/2016

Avant 3 ans, à l'âge, où les occasions d'anesthésie ne manquent pas (hernies, circoncision, amygdalectomie ou examens à visée diagnostique), une courte anesthésie générale est sans conséquence pour le développement cognitif et intellectuel. Plusieurs travaux chez l'animal évoquaient la possibilité de déficits des apprentissages, de la mémoire et de l'attention consécutifs à une exposition précoce aux anesthésiques… Ces résultats rassurants de l'étude américaine PANDA publiée dans le JAMA mettent un terme à certaines de ces questions, de l’iatrogénie de l'anesthésie générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte