Un déficit en sérotonine dans le tronc cérébral  Abonné

Publié le 17/12/2010

Un déficit en sérotonine au niveau du tronc cérébral pourrait également être impliqué dans la pathogénèse de la MSIN. En effet, l’équipe du Dr Hannah Kinney (Children’s Hospital Boston) vient de montrer que les taux de sérotonine (5-HT) et de son enzyme clé, la TH2, étaient plus bas chez 41 enfants décédés de mort subite ou de suites d’ischémie-hypoxie chronique. Des anomalies des récepteurs sérotoninergiques avaient déjà été rapportées au niveau du bulbe rachidien chez des nourrissons décédés de mort subite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte