Trouble de l’identité sexuelle en pédiatrie

Quand être fille ou garçon n’est pas une évidence  Abonné

Publié le 25/02/2013
1361758464412674_IMG_99793_HR.jpg

1361758464412674_IMG_99793_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

EST-CE TOUT À FAIT normal ? Pour le collectif Gays, Lesbiens, Bis, Trans ou les partisans de la non-attribution de sexe à l’enfant, rien d’anormal à ce qu’un enfant se déclare vouloir être du sexe opposé, seul le rejet de la société serait problématique. Pour le Dr Marie-France Le Heuzey, pédopsychiatre à l’hôpital Robert Debré (Paris), auteur d’un article sur le sujet dans les Archives de pédiatrie, la question est ailleurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte